Accueil Economie Quelques actualités maritimes de rentrée…

Quelques actualités maritimes de rentrée…

Commentaires fermés
0
346

Teammaritime2

Audition Team maritime

Mercredi 29 septembre, avec ses collègues Sophie Panonacle (Gironde) et Jean-Pierre Pont (Pas-de-Calais), le député Stéphane Claireaux recevait en audition Étienne Pourcher, Coordinateur national de l’Observatoire des énergies de la mer pour présenter son rapport 2021.

L’Observatoire des énergies de la mer fait état de chiffres qui dépassent les espérances pour la filière des énergies renouvelables en mer. Avec 2 parcs éoliens en construction en 2020 (Saint-Brieuc, Fécamp), après Saint-Nazaire en 2019, la filière est sur une trajectoire dynamique, renforcée par le début des travaux pour le parc de Courseulles-sur-Mer en 2021. Les acteurs de la filière se sont mobilisés et ont su garder en France la plus grande partie de la valeur et des emplois créés. Les énergies de la mer contribuent aujourd’hui pleinement au développement de l’économie bleue.

Synthèse du rapport : fichier pdf Synthèse-OEM-2021-A4

NAFO

OPANO – session annuelle 2021

Du 20 au 24 septembre, le député Stéphane Claireaux a participé, en tant que Chef de délégation adjoint pour la France et Saint-Pierre et Miquelon, aux travaux de la 43ème session annuelle de l’OPANO. Le sénateur Artano siégeant pour sa dernière session en tant que président de l’ORGP (organisation régionale de gestion des pêches), c’est donc le député qui a défendu dans les débats les positions de la France et de l’Archipel.

Durant cette session, un certain nombre de mesures ont été adoptées pour renforcer la protection des écosystèmes marins vulnérables (EMV), comme la fermeture de 7 nouvelles zones, la révision des limites et la prolongation pour 5 ans de certaines zones protégées déjà existantes. Tous les monts sous-marins à des profondeurs exploitables dans la zone de réglementation de l’OPANO sont désormais protégés. D’autres mesures ont également été prises, comme la poursuite des mesures de conservation supplémentaires pour la morue du 3M ou encore la fermeture de la pêche à la crevette dans le 3M pour 2022 en l’attente de trouver un accord en réunions intersession sur un nouveau mode de gestion de ce stock.

Autre fait marquant, le président Artano arrivant en fin de 2 mandats consécutifs qui lui interdisaient de candidater à sa propre succession, ce sont le Russe Temur Tairov et l’Américaine Deirdre Warner Kramer qui ont été élus respectivement président et vice-présidente de la Commission pour les deux prochaines années.

Concernant les quotas SPM, on peut se satisfaire d’une attribution relativement stable pour 2022 :

  • Morue : 80 t
  • Limande à queue jaune : 400 t
  • Flétan noir : 193 t
  • Sébaste : 69 t
  • Encornet : 453 t
  • Crevette : 25 jours de pêche + 25 jours de l’Union Européenne

IMG_8014

Assises de l’Economie de la mer 2021

Le député Stéphane Claireaux a participé du 14 au 15 septembre aux Assises de l’Economie de la Mer. Cette année, le grand rendez-vous annuel incontournable des acteurs du maritime était accueilli par la belle ville de Nice.

Cette édition été placée sous le signe de la relance économique par l’accélération de la transition écologique maritime.

Comme à Montpellier, lors de la dernière édition, le Président de la République avait fait le déplacement et a réitéré son soutien sans faille aux acteurs de l’économie bleue.

Au cours d’une table-ronde partagée avec la Ministre de la Mer Annick Girardin, Emmanuel Macron a fait des annonces fortes pour accompagner les ambitions maritimes de la France :

  • L’augmentation de la dotation du plan France Relance en faveur de la pêche et de l’aquaculture à hauteur de 50 millions d’euros ;
  • Le doublement des 5 millions d’euros alloués au programme « France Vue sur mer » pour la remise en état des sentiers du littoral.

Autre point fort de cette séquence, l’annonce des mesures du Fontenoy du maritime, grande consultation lancée par Annick Girardin, en mars 2021 :

Ces mesures, parfois très techniques, étaient très attendues et ont été saluées par les professionnels, elle doivent permettre à la France de devenir une grande place du shipping mondial.

Plus de détails ici : fichier pdf DP_Assises-Economie-Mer

IMG_7935

Les défis du yachting et de la grande plaisance

La veille de l’ouverture des Assises de l’économie de la mer, les parlementaires de la Team Maritime étaient invités par les professionnels de la filière du yachting à Antibes.

Il s’agissait pour ces acteurs de sensibiliser les parlementaires aux grandes problématiques de cette filière méconnue :

  • recrutement du personnel en France ;
  • difficulté pour obtenir une visite médicale ;
  • formation de qualité ;
  • harmonisation des normes européennes ;
  • développement durable de la filière ;
  • difficulté du mouillage sur les côtes méditerranéennes depuis la mise en place de l’arrêté pour la préservation des herbiers de posidonie.

Rappelons que la filière du Yachting c’est :

  • Entre 5 000 et 6 000 emplois français (environ 30 % des navigants) ;
  • 14 000 personnels français embarqués sur 40 000 dans le monde ;
  • 2 milliard d’euros générés par la filière pour la France ;
  • 2 000 yachts sur nos côtes méditerranéennes chaque année.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Economie
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Visite de l’usine de traitement du concombre de mer à Saint-Pierre

Alors que les usines de Terre-Neuve n’ont toujours pas rouvert, l’usine de tra…