Accueil Outre-mer Second tour de la présidentielle 2022 : un rendez-vous décisif pour l’avenir de notre pays et pour Saint-Pierre et Miquelon

Second tour de la présidentielle 2022 : un rendez-vous décisif pour l’avenir de notre pays et pour Saint-Pierre et Miquelon

Commentaires fermés
0
368

23avrilMacron3

A J-5 du scrutin (J-4 pour SPM), la campagne pour le second tour de la présidentielle bat son plein avec deux candidats en lice, deux visions pour la France, deux choix de société, deux choix de civilisation, et surtout la grande menace de voir l’extrême droite arriver au pouvoir en France avec Marine Le Pen.

Jean-Luc Mélenchon s’est lui-même très rapidement inquiété du péril qui pèse sur notre pays dans son allocution à son QG de campagne le soir des résultats du premier tour, en s’adressant ainsi à ses partisans : « Je connais votre colère, mes compatriotes. Mais ne vous abandonnez pas à ce qu’elle vous fasse commettre des erreurs qui seraient définitivement irréparables. […] Donc pas une voix ne doit aller à madame Le Pen. »

« des erreurs qui seraient définitivement irréparables » les mots sont forts, mais sont lucides… l’élection de Marine Le Pen à la Présidence de la République, donc de l’extrême droite, serait une véritable catastrophe aux séquelles indélébiles pour notre pays.

Ce même dimanche soir, le candidat Emmanuel Macron a fait preuve d’humilité, d’écoute, d’ouverture, et lui aussi de lucidité : « Faire barrage ne vaut pas soutien », a-t-il déclaré à l’attention de toutes les électrices et électeurs déçus par les résultats de ce premier tour, mais néanmoins attachés à la démocratie et aux valeurs républicaines.

Emmanuel Macron a entendu le message des Français et ne pourra pas ignorer, s’il était élu, le vent de contestation qui a soufflé sur nos outre-mer, notamment au travers des votes en faveur de Jean-Luc Mélenchon. A toutes ces électrices et électeurs, Emmanuel Macron tend la main et a déclaré qu’il est prêt à bâtir quelque chose de nouveau, avec eux, pour construire une action au service de la nation.

L’enjeu est aussi capital pour Saint-Pierre et Miquelon : se mettre en dissidence de l’Europe, comme le préconise Marine Le Pen si elle était élue, c’est priver la Collectivité territoriale de l’important et indispensable soutien des fonds européens, notamment du FED (Fonds Européen de Développement) pour notre territoire.

Le week-end prochain, ne laissons pas Marine Le Pen arriver en tête, ni au niveau national, ni dans l’Archipel, nous en serions les premières victimes !

C’est pourquoi, face à l’importance de ce scrutin pour notre avenir, j’appelle les responsables politiques locaux, à quelques jours de ce rendez-vous décisif, à sortir de leur mutisme et à se prononcer ouvertement et clairement pour le candidat Emmanuel Macron, pour la démocratie, pour l’Europe, pour une ambition de progrès pour notre pays, pour nos outre-mer et chacun d’entre-nous.

Samedi 23 avril, rassemblons-nous et votons massivement Emmanuel Macron !

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par depute975
Charger d'autres écrits dans Outre-mer
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Les rencontres du Député en novembre (suite)

Colloque de la mer, Assises de l’économie de la mer… La grande bleue a occupé une bonne pa…